Accueil          Accueil architecture          Projet suivant

La Cité des Arts à Chambéry

François Cusson, Yann Kêromnès et Aurelio Galfetti associés
Réalisation nommée à l’Equerre d’Argent 2002 et sélectionnée par le Ministère de la Culture pour le Prix grand public de l’architecture 2003

Une École Nationale de Musique et une École Municipale d'Art sous un même toit
Deux volumes distincts (et reliés par le sous-sol ) en lisière du parc du Verney abritent l'École Nationale de Musique et l'École Municipale d'Art de Chambéry.
Des salles de musique de toutes tailles et pour tous les instruments, un auditorium modulable pour 250 personnes, des salles de danse, de théâtre, de peinture, de sculpture, de sérigraphie, de gravure

                  

La lumière, le son et l'épaisseur
La lumière joue sur des lignes simples ; la forme biaisée des poteaux est conçue pour que le soleil pénètre dans les salles de manière indirecte et adoucie, elle permet aussi d'élargir l'angle de vue depuis l'intérieur; leur épaisseur renforce l'intériorité des pièces, leur répétition permet de les ouvrir sur le parc et de subdiviser les étages en salles de taille très variée, selon leur destination.

Plan d'un étage

Coupe longitudinale

           

Salle de musique
Des salles de musique, des salles d'art, des salles de danse...
Le bâtiment regroupe une école de musique et une école d'art et propose des activités très diversifiées
Des salles de musique conçues spécifiquement pour de nombreux instruments : pianos, instruments à vent, percussions...
Des salles d'art avec en particulier une grande salle de peinture et de sculpture, une grande salle de sérigraphie et de gravure, un labo photo...
                     
                                                      Salle de peinture et de sculpture                                                                                                                                         Salle de danse

Un auditorium modulable
L'auditorium est conçu comme une salle de travail : modulable, un gradin télescopique permet, selon les besoins, d'avoir une salle plate ou des gradins pour 220 personnes.   


                    

Un béton auto-nettoyant
Les 640 poteaux et linteaux de façades sont exécutés en béton auto-nettoyant à base d'oxyde de titane qui empêche la fixation des salissures.


Maître d'ouvrage : Ville de Chambéry
Architectes : Yann Kêromnès, François Cusson, Aurelio Galfetti (Yann Kêromnès mandataire); Jean-Luc Dupuis, architecte d'opération; Jean-Pierre Brémond, Patrice Ceccarini, architectes associés.
Bureaux d'études : Batiserf, conception structure; Cet, fluides; Cetec, exécution structure; Echologos, acoustique; Eseb, descriptif; Bureau Forgue, économie;  L'art en scène, scénographe; Speeg et Michel, éclairage; Van Santen, façades.
Copyright photographies : Jean-Michel Landecy
Construction : entreprise générale GTM
Surface : 9000 m2
Coût : 14,7 M€ HT

Réalisation : 1999-2002